Mai 2021

Nous sommes en route vers un des secs mythiques des îles d'Hyères : Le cap d'Armes. Mythique car, sur ce sec, tout est démesuré, grandiose. Depuis les remontées rocheuses abruptes recouvertes de Gorgones de bonnes tailles jusqu'aux vallons de sable clair serpentant au milieu. Notre palanquée, de trois, est fin prête pour cette nouvelle aventure sous-marine.

Le bateau piloté d'une main experte par Jean-Claude arrive sur les lieux et nous basculons pour une descente dans le bleu. Pendant la descente, nous nous regardons mutuellement pour être sûrs d'arriver ensemble au fond.

L'eau est trouble, remplie de particules, sombre. C'est étonnant comme d'une plongée à l'autre nous pouvons passer d'une eau limpide à une eau chargée. Premières Gorgones rouges et un Gorgonocéphale. Plus loin, juste à côté d'une Holoturie, un Chapon est posé sur un ressaut rocheux. Il ne semble pas inquiet de notre présence. Nous continuons la plongée.

Soudain, sur une langue de sable, au pied d'un filet complètement emmêlé, encore soutenu par ses flotteurs, une véritable scène de carnage. Éparpillés, en tous sens, des vertèbres, une mâchoire de grande taille, des débris osseux de toutes sortes jonchent le sol. Nous nous regardons interloqués par cette scène inattendue. Un peu plus loin, Carole nous fait signe. Avec Siu-Kwan, nous la rejoignons pour découvrir le squelette d'une énorme tête de poisson à laquelle restent attachés quelques vertèbres et des lambeaux de chair qui oscillent doucement sur le sable. Que s'est-il passé ? Chacun élabore dans sa tête un scénario qu'il est impossible de communiquer à l'autre en langage plongeur.

Le paysage est toujours aussi grandiose sur ce sec. Les faisceaux lumineux des lampes de mes deux compagnes de plongée lancent, dans cette eau trouble, des éclairs bleuâtres dignes des meilleurs effets spéciaux des films de science-fiction. Un très beau spécimen de Gorgonocéphale étale ses bras dans le léger courant pour capturer ses proies. Une Anémone charnue, incrustée dans une fente rocheuse, elle aussi attend. Tous ses tentacules, sont munis de cellules urticantes qui renferment des capsules harpons capables d'injecter un venin, si un imprudent passe à sa portée. Un Oursin Diadème, protégé par un relief rocheux, est solidement fixé sur la roche. Quelques petites langoustes, des Serrans chèvre, des Anthias sont aussi présents.

Le temps imparti est maintenant écoulé et nous amorçons notre remontée. Au palier, une dernière surprise nous attend avec la présence d'une Equorée, grosse méduse plutôt rare en Méditerranée.

De retour sur le pont, nous essayons d'identifier le squelette que nous avons découvert. Après moult discussions, nous finissons, avec l'aide d'un ami fin connaisseur des poissons, à qui nous avons montré les images, par opter pour une Baudroie peut-être à tort. (Si vous avez une autre suggestion, nous sommes preneurs. N'hésitez pas à utiliser le formulaire en bas de cette page.) Son meurtrier doit être le filet. La Baudroie serait morte prise au piège puis dévorée sur place. Si tel est le cas, cela démontre que les filets perdus au fond sont dangereux tant qu'ils ne sont pas entièrement concrétionnés.


C'est une méduse plutôt rare en Méditerranée. Elle ressemble à une tranche d'ananas bleuâtre. L’équorée est transparente. Elle se caractérise par un grand nombre de canaux radiaires (reliant l'intérieur de l'ombrelle à la périphérie) bruns ou bleu sombre. L'ombrelle mesure de 8 à 25 cm de diamètre. Les longs et fins tentacules prennent naissance sur le bord de l’ombrelle. Ses cellules urticantes sont peu piquantes pour l'être humain.

Personne ne sait avec certitude quelle est son alimentation. Elle se compose vraisemblablement des myriades d’animalcules gélatineux qui pullulent dans toutes les mers comme le plancton, les œufs de tous les organismes marins, les crustacés voire les alevins des poissons.

Cette méduse est rarement vue en plongée. 

LE CAP D'ARMES

Une scène de crime sur un sec grandiose, démesuré. Des remontées rocheuses escarpées couvertes de gorgones, des vallons de sable clair serpentant au milieu…

GRATUIT ET SANS INSCRIPTION
Enrichissez les pages de votre site avec notre contenu...

A voir également...

SUIVEZ-NOUS AUSSI SUR...

Carnet de plongée

Il nous permet de sensibiliser à la beauté et à la fragilité des fonds marins hyérois. Il sert aussi, à garder une trace de nos plongées et à échanger sur nos expériences.

Qui sommes-nous ?

Une équipe informelle de passionnés de la mer et de la plongée sous-marine composée d'amateurs et de professionnels désirant partager sur ce site la vie marine exceptionnelle autour des îles d'Hyères.

Nous contacter


Contenu du site https://dive.explo360.fr mis à disposition
selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International
(CC BY-NC-ND 4.0). Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification