Mars 2021

Après une longue descente dans une eau sombre à 13°, nous arrivons exactement au sommet du sec. Un nuage d'Anthias tourne autour des Gorgones qui en hérissent le sommet. Plus bas, sur ses flancs, un filet achève sa sinistre carrière, suspendu à la roche. Il est presque totalement incrusté dans le coralligène. Cet outil de mort se transforme en une protection pour les petits spécimens de poissons qui y trouve refuge lorsque des prédateurs les menacent.

Des petites niches, formant balcon, permettent a deux Holoturies noires de prendre l'air. Plus bas, au détour d'une Gorgone, un Oursin Melon est posé sur un rebord sableux, au fond d'une anfractuosité, comme dans un écrin à bijoux. Une éponge Cavernicole Jaune est accrochée à l'entrée de son repaire.

La roche est littéralement tapissée de spongiaires de forme et de couleur variés. Mais ce qui attire le plus le regard ce sont les Langoustes. Souvent, à moitiés rentrées dans un trou elles dardent leurs antennes vers le plongeur assez insolent pour les déranger.

Un Chapon, après un instant d'hésitation, décide qu'il ne sera pas la vedette de la vidéo et s'enfuit d'un coup de nageoire puissant.

À certains endroits, le faisceau de la lampe de Siu-Kwan révèle une concentration de Gorgones tellement serrées qu'il est difficile de voir la roche. Un fil de pêche reste tendu entre les Gorgones.

Le temps passe très vite et, si nous ne voulons pas avoir des paliers trop longs, nous devons amorcer notre remontée vers le premier palier. Nous envoyons le parachute en surface et commençons notre décompression. 



Les langoustes effectuent de nombreuses mues au fur et à mesure de leur croissance. On les rencontre habituellement sur les fonds rocheux, parfois sur les fonds sableux, entre 10 et 80 mètres de profondeur et même jusqu’à 150 mètres. Elles s’abritent dans les anfractuosités et ne laissent souvent dépasser que leurs antennes.

Elles émettent des sons en frottant leurs antennes contre leur tête (audible dans la vidéo). Ce son servirait de moyen de communication ou de dissuasion contre les prédateurs.

Elles se nourrissent d’échinodermes (oursins, étoiles de mer...) et de mollusques, ainsi que d’algues et de toutes sortes d’animaux marins. Elles sont également nécrophages.

La maturité sexuelle n’est atteinte que vers 5 ans. C’est une espèce qui peut vivre une vingtaine d’années.

SAINTE MAD

Dans un paysage sous-marin éclatant de couleurs, des langoustes rouges de Méditerranée cohabitent avec d'autres espèces comme le chapon, les anthias...

GRATUIT ET SANS INSCRIPTION
Enrichissez les pages de votre site avec notre contenu...

A voir également...

SUIVEZ-NOUS AUSSI SUR...

Carnet de plongée

Il nous permet de sensibiliser à la beauté et à la fragilité des fonds marins hyérois. Il sert aussi, à garder une trace de nos plongées et à échanger sur nos expériences.

Qui sommes-nous ?

Une équipe informelle de passionnés de la mer et de la plongée sous-marine composée d'amateurs et de professionnels désirant partager sur ce site la vie marine exceptionnelle autour des îles d'Hyères.

Nous contacter


Contenu du site https://dive.explo360.fr mis à disposition
selon les termes de la licence Creative Commons Attribution 4.0 International
(CC BY-NC-ND 4.0). Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification